Lexode Crer un blog
Signaler un abusFermer

Yeah !

le 31/12/2014 00h01

 

Comme chacun sait, c'est la coupe du monde au Brésil. Hormi toutes les polémiques souvent justifiées sur l'organisation, sur la misère du pays etc etc.  il y a les comportements. Celui des supporters restés en France m'insupporte parfois....souvent.....

hier on adulait les français parce qu'ils ont gagné leur deux matchs et avec des buts. Aujourd'hui on les descends parce qu'ils ont "gagné" les 8eme de finale mais avec un match sans but... hum hum !! ça me rappelle une très belle chanson de Daniel balavoine sur l'époque où l'équipe de Saint Etienne a commencé à chuter après les départs des grands. Je vous parle d'un temps où les moins de 40 ans ne peuvent pas connaitre.. et d'un temps où j'aimais le foot.


Pour le gardien pense aux étrennes
On s'engueule même quand on s'entraîne
Il faut punir la mauvaise graine
Supporter supporter
Laisse pas tomber Saint-Etienne
J'mets à gauche l'argent qu'j'ai devant moi
Joueur de foot ça ne dure pas
La gloire est froide quand elle s'en va
Supporter supporter
Faut aimer les Stéphanois

Souviens-toi quoiqu'ils disent
Ne les écoute pas
C'est quand je joue mal
Que j'ai le plus besoin de toi
Quand je touche plus une bille
Ne fais pas comme cette fille
Qui s'fait la malle en disant
Chéri, je n'aimais que toi
Oh n'aimais que toi

Où y a d'la gêne y a pas de plaisir
C'est chez les pauvres que c'est le pire
Quand y a plus d'but y a plus de délire
Supporter supporter
Faut renflouer la tirelire
Chez les gens propres y a qu' une loi
Les dessous de table ça se nettoie
Quand on ne sait pas vaut mieux rien dire
Supporter supporter
Joue pas avec mon avenir

Souviens-toi quoiqu'ils disent
Ne les écoute pas
C'est quand je joue mal
Que j'ai le plus besoin de toi
Quand je touche plus une bille
Ne fais pas comme cette fille
Qui s'fait la malle en disant
Chéri, je n'aimais que toi
Oh n'aimais que toi

Bis...

C'est vraiment trop facile
De tendre les bras
De pousser au cul
Quand y a la baraka
Mais quand y a d'la dérive
Faut ramer ne pas lâcher prise
Ne pas tourner sa veste en
Disant je n'aimais que toi
Chéri
Mais tu m'déçois

Alors il parait qu'en 2013, les salariés français à temps complet ont travaillé en moyenne 186 heures de moins que les Allemands et 239 heures de moins que les Britanniques.. bon bon ça veut dire que ces feignants d'allemands ont bossé 53 heures de moins que les britaniques! c'est scandaleux...Ce qu'il ne faudrait pas oublier tout de même ce sont deux choses.


la première, c'est que si nous demandons aux allemands ainsi qu'au britaniques s'ils préfèreraient travailler autant que les français, tous diraient OUI ! mais seulement voilà, leur patronat, avec l'aide de leurs syndicats naturellement ont obtenu qu'ils travaillent plus, pour moins d'argent ou dans le meilleur des cas, autant et sans avoir la certitude que leur emploi sera sauvé. Preuve en est que l'économie britanique est aussi catastrophique que la notre, sinon plus dans certains anciens bassins d'emplois et qu'en Allemagne, on cache beaucoup de chose, comme la misère qui sévit également chez eux, car la misère voyez vous, ca n'a pas de frontière.


la seconde chose qu'il ne faudrait pas oublier tout de même, ça serait de se poser la question suivante: Mais est ce que les allemands ou les britaniques voir pire, les roumains qui eux sont ceux qui travaillent le plus en Europe, ne travaillent justement pas trop. Alors pourquoi? Mais tout simplement pour leur santé? pour leur qualité de vie familiale ou personnelle, pour leur porte monnaie qui n'est pas plus rempli. Est ce que d'un point de vue humain, est il raisonnable de faire travailler des gens beaucoup trop? C'est une question sérieuse, et non pas émanant d'un feignant à toute épreuve. Tient on compte de tous les paramètres? Je n'en ai guère l'impression.

Alors bien sûr il y a des rabats joie qui vont citer les exemples d'avant guerre. Oui justement c'était avant, bien avant et je rappelle pour mémoire, qu'avant c'était pire puisqu'il n'y avait même pas de jours de congés. Etait ce normal? J'en doute fort.

je hais les indifférents

le 02/05/2014 13h51

Que ce titre me plait car si je n'ai pas de haine profonde envers les indifférents, il en demeure pas moins qu'ils m'emmerdent profondement.

ce texte d'Antonio Gramsci, écrit en 1917, est toujours d'actualité pour une simple raison. L'indifférence et ses adeptes sont de tous temps et ce quelque soit le sujet. C'est à lire et sans doute à méditer.


"Je hais les indifférents. Je crois comme Friedrich Hebbel que « vivre signifie être partisans ». Il ne peut exister seulement des hommes, des étrangers à la cité. Celui qui vit vraiment ne peut qu’être citoyen, et prendre parti. L’indifférence c’est l’aboulie, le parasitisme, la lâcheté, ce n’est pas la vie. C’est pourquoi je hais les indifférents.

L’indifférence est le poids mort de l’histoire.  C’est le boulet de plomb pour le novateur, c’est la matière inerte où se noient souvent les enthousiasmes les plus resplendissants, c’est l’étang qui entoure la vieille ville et la défend mieux que les murs les plus solides, mieux que les poitrines de ses guerriers, parce qu’elle engloutit dans ses remous limoneux les assaillants, les décime et les décourage et quelquefois les fait renoncer à l’entreprise héroïque.

L’indifférence œuvre puissamment dans l’histoire. Elle œuvre passivement, mais elle œuvre. Elle est la fatalité; elle est ce sur quoi on ne peut pas compter; elle est ce qui bouleverse les programmes, ce qui renverse les plans les mieux établis; elle est la matière brute, rebelle à l’intelligence qu’elle étouffe. Ce qui se produit, le mal qui s’abat sur tous, le possible bien qu’un acte héroïque (de valeur universelle) peut faire naître, n’est pas tant dû à l’initiative de quelques uns qui œuvrent, qu’à l’indifférence, l’absentéisme de beaucoup. Ce qui se produit, ne se produit pas tant parce que quelques uns veulent que cela se produisent, mais parce que la masse des hommes abdique devant sa volonté, laisse faire, laisse s’accumuler les nœuds que seule l’épée pourra trancher, laisse promulguer des lois que seule la révolte fera abroger, laisse accéder au pouvoir des hommes que seule une mutinerie pourra renverser. La fatalité qui semble dominer l’histoire n’est pas pas autre chose justement que l’apparence illusoire de cette indifférence, de cet absentéisme. Des faits mûrissent dans l’ombre, quelques mains, qu’aucun contrôle ne surveille, tissent la toile de la vie collective, et la masse ignore, parce qu’elle ne s’en soucie pas. Les destins d’une époque sont manipulés selon des visions étriquées, des buts immédiats, des ambitions et des passions personnelles de petits groupes actifs, et la masse des hommes ignore, parce qu’elle ne s’en soucie pas. Mais les faits qui ont mûri débouchent sur quelque chose; mais la toile tissée dans l’ombre arrive à son accomplissement: et alors  il semble que ce soit la fatalité qui emporte tous et tout sur son passage, il semble que l’histoire ne soit rien d’autre qu’un énorme phénomène naturel, une éruption, un tremblement de terre dont nous tous serions les victimes, celui qui l’a voulu et celui qui ne l’a pas voulu, celui qui savait et celui qui ne le savait pas, qui avait agi et celui qui était indifférent. Et ce dernier se met en colère, il voudrait se soustraire aux conséquences, il voudrait qu’il apparaisse clairement qu’il n’a pas voulu lui, qu’il n’est pas responsable. Certains pleurnichent pitoyablement, d’autres jurent avec obscénité, mais personne ou presque ne se demande: et si j’avais fait moi aussi mon devoir, si j’avais essayé de faire valoir ma volonté, mon conseil, serait-il arrivé ce qui est arrivé? Mais personne ou presque ne se sent coupable de son indifférence, de son scepticisme, de ne pas avoir donné ses bras et son activité à ces groupes de citoyens qui, précisément pour éviter un tel mal, combattaient, et se proposaient de procurer un tel bien.

La plupart d’entre eux, au contraire, devant les faits accomplis, préfèrent parler d’idéaux qui s’effondrent, de programmes qui s’écroulent définitivement et autres plaisanteries du même genre. Ils recommencent ainsi à s’absenter de toute responsabilité. Non bien sûr qu’ils ne voient pas clairement les choses, et qu’ils ne soient pas quelquefois capables de présenter de très belles solutions aux problèmes les plus urgents, y compris ceux qui requièrent une vaste préparation et du temps. Mais pour être très belles, ces solutions demeurent tout aussi infécondes, et cette contribution à la vie collective n’est animée d’aucune lueur morale; il est le produit d’une curiosité intellectuelle, non d’un sens aigu d’une responsabilité historique qui veut l’activité de tous dans la vie, qui n’admet aucune forme d’agnosticisme. et aucune forme d’indifférence.

Je hais les indifférents aussi parce que leurs pleurnicheries d’éternels innocents me fatiguent. Je demande à chacun d’eux de rendre compte de la façon dont il a rempli le devoir que la vie lui a donné et lui donne chaque jour, de ce qu’il a fait et spécialement de ce qu’il n’a pas fait. Et je sens que je peux être inexorable, que je n’ai pas à gaspiller ma pitié, que je n’ai pas à partager mes larmes. Je suis partisan, je vis, je sens dans les consciences viriles de mon bord battre déjà l’activité de la cité future que mon bord est en train de construire. Et en elle la chaîne sociale ne pèse pas sur quelques uns, en elle chaque chose qui se produit n’est pas due au hasard, à la fatalité, mais elle est l’œuvre intelligente des citoyens. Il n’y a en elle personne pour rester à la fenêtre à regarder alors que quelques uns se sacrifient, disparaissent dans le sacrifice; et celui qui reste à la fenêtre, à guetter, veut profiter du peu de bien que procure l’activité de peu de gens et passe sa déception en s’en prenant à celui qui s’est sacrifié, à celui qui a disparu parce qu’il n’a pas réussi ce qu’il s’était donné pour but.
Je vis, je suis partisan. C’est pourquoi je hais qui ne prend pas parti. Je hais les indifférents. "


Voilà, ce texte est fort, puissant et, dit tout ce que je pense.

 

 

j'ai des convictions, et vous?

le 31/03/2014 10h06


Petit coup de gueule qui ne servira à rien et qui surtout, ne réveillera pas les consciences de certains de mes compatriotes. Ma ville a donc basculé à droite. Après 12 ans de socialisme, voici que la droite, sous la bannière « divers droite », arrive. Que feront ils ? plus ou moins bien ? Je ne saurais répondre à cette question. Par contre que l’on soit de gauche comme de droite (je ne parle pas des extrémistes, c’est une sale race ça), il faut bien se rendre compte que le taux d’abstentionnisme est absolument délirant et qu’il dénature totalement, par son nombre, le paysage politique français.

Alors en quoi consiste ce coup de gueule ? Je ne parlerais pas des vrais abstentionnistes qui pour des convictions qui leur est propre, refusent de voter. Après tout pourquoi pas, je peux l’entendre, et de toute façon, ils ne sont pas représentatif des français puisqu’ils doivent être au bas mot 5% pas plus, donc peanuts, on en parle pas, ils sont inexistant. Par contre, les autres ! ceux qui préfèrent rester chez eux, parce qu’il ne fait pas beau, ou parce qu’ils ont décidé de sanctionner une politique, ou parce qu’ils ne voient personnes en qui mettre leur confiance etc. etc. Ce sont eu qui en fait, dénature ce fameux paysage politique. Le taux d’abstention aux municipales, donc élection très prisée normalement, doit être de 40% au second tour. En fait ça veut dire quoi ? Que la gauche est battue à plat de couture parce que ses électeurs sont restés chez eux. Ca veut dire que la droite a raflé beaucoup de villes parce que les électeurs de gauche sont restés chez eux. C’est un peu comme à l’assemblée nationale lorsque l’on vote des lois et qu’il n’y a personne dans l’hémicycle. Les absents ont toujours tort sauf que là, ce sont eux qui sont devenus les acteurs majeurs de l’enjeu politique. C’est tout de même terrible de constater cela, pour des gens qui ne bougent pas. Il faut se rendre compte que si il n’y avait eu que 20% d’abstentionnistes, la gauche n’aurait pas perdu toutes les villes qui ont viré à droite, y compris dans ma ville.

L’autre raison et c’est sans doute celle qui me fait bondir, c’est le vote sanction. Qu’est ce que le vote sanction ? Mais que l’on m’explique pourquoi on vote pour sanctionner, je ne comprends pas. J’essaye de faire une certaine réflexion en moi-même. Je suis de gauche, j’ai tout le temps voté à gauche, sauf pour faire barrage à l’abruti de borgne qui était au second tour face à Chirac. Je me dis que j’ai beau être de gauche, cela ne m’empêche pas d’avoir l’esprit critique, de dénoncer ce qui ne va pas, de dire que notre premier ministre et un sinistre ! que notre président parait mou du genoux et qu’il va finir par vraiment le faire penser. Je suis de gauche et je ne cache pas que jamais j’aurais voté pour lui aux primaires, mais que mon choix se serait porter sur quelqu’un d’autre, comme Martine Aubry, ou DSK, mais bon là évidemment !!! Et alors ? est ce à dire que j’ai été voter à droite pour dire au gouvernement «  ah ben voilà, c’est mauvais ce que tu fais donc je vais voter en face ». je me dis que lorsque j’ai été m’inscrire sur les listes électorales, c’est avec une certaine conviction, une certaine idée que je me faisais de la politique, tout en n’en faisant pas. Je me dis aujourd’hui que lorsque l’on a des convictions politiques, on ne sanctionne pas son parti au pouvoir en allant voter pour l’extrême ou à droite. C’est au-delà des convictions politiques ça ? Mais alors si on agit comme cela, où est l’amour propre ? où est notre fierté ? Mais qu’est ce que ça veut dire ? Alors il n’y a plus d’engagement politique ? il n’y a plus de combat ? il n’y a plus de volonté ? on préfère dire «tu es mauvais, je vais voter pour le fn » ? Mais ça veut dire quoi ça ? Vraiment au sujet du vote sanction, je suis largué ! je ne comprendrais jamais cela, et pourquoi dans ce cas précis, le français moyen est réellement très con, voir très moyen !

Je me souviens en 2006 ou fin 2005 je ne sais plus, j'avais ouvert ce blog comme ça, par ennui, pour essayer ou je ne sais quoi. Et puis au fil des années il a vécu et puis il a, non pas mourru:)  mais plutôt il somnollait. Aujourd'hui j'ai décidé de le ranimer, au moins pour aujourd'hui :)  Pourquoi? Ho pour quelque chose qui est important, très important.

une naissance, c'est toujours important, bien que cela dépend de quelle naissance il s'agit. Oui mais là, il s'agit de la naissance de ma petite fille. Elle arrive dans une famille un peu athipique,même si il n'y a pas de raison qu'elle le soit, mais voilà, aux yeux de certains, elle arrive dans une famille où elle aura 2 mamans.. Et alors? L'amour n'est il pas plus fort que tout ce que l'on peut dire. N'est il pas plus fort que les tabous, les barrières morales et surtout extrémistes? Bien sûr que si! L'amour est plus fort que tout! et lorsque je vois les premières photos de ma petite fille, je ne peux être que heureux! pour les mamans bien sûr, mais également pour mon épouse, ma femme, celle qui partage ma vie depuis le 29 octobre 1975 !! heureux, bien égoïstement, pour moi.. voilà un soleil qui arrive et qui va briller au zénith.

Petite Maloé, longue vie à toi ! Aussi longtemps qu'on me prêtera vie, je serais absolument toujours là, pour toi. En toute circonstance !!

 

 



Je pense sincèrement que nous avons cette capacité à accepter tout ce que l’on nous dit. Bien sûr, parfois nous râlons quelque peu mais au fond, nous acceptons. Je pense également que nous sommes prêts à accepter tout ce qui arrive dans la vie des gens vivant ici ou ailleurs. Comment expliquer que nous étions tous, enfin pour la plupart, pour les manifestants à Kiev alors que nous savions pertinemment que dans leur rang se trouvaient les pires extrémistes qui soient ? Nous savons également, qu’en Ukraine se trouvent des gens qui sont « pro » russes et qui refusent de parler ukrainien ne gardant pour parler et écrire, que le russe. Avons-nous une idée de ce qui va bientôt se passer dans ce pays ? Est-ce que le fait qu’ils étaient sous domination russe n’était pas un gage de pseudo tranquillité ? Bien sûr pour cela, il aurait fallu que leur président ne soit pas une ordure de la pire espèce, préférant s’enrichir honteusement plutôt que de s’occuper de son peuple. Là c’est à la porte de chez nous et nous nous préparons à une « belle » guerre civile. Une de plus me direz vous, après tout même si on en parle moins mais la Syrie ça continu ! La Centre Afrique ça continu ! Tient justement la Centre Afrique, nous y avons été parce qu’il fallait éviter un bain de sang, comme nous avons laissé couler au Ruanda. Pensez donc, les musulmans assassinent les catholiques à coup de machette ! On y va et que voit-on ? Ah ben les machettes ont changé de main et se trouvent maintenant, dans les mains des catholiques. Mais on avale, on avale… Fukushima…. Vous savez qu’il y a une zone bien déterminée où il ne faut pas aller sous peine d’être irradié. C’est du reste, un peu comme Tchernobyl, mais nous savons que des femmes et des hommes y travaillent toujours et oui ! C’est obligatoire parait il. On appelle ça des sacrifiés non ? Et on avale on avale. Je voudrais dire également qu’aux Philippines ça bastonne grave ! que la Chine est toujours très présente au Tibet et que notre grand Dalaï Lama, ben il a toujours le sourire à l’étranger. On avale on avale. Savez vous que l’Europe et la France en particulier ont refusé de livrer la nouvelle formule qui, lorsqu’elle est injecté dans les veines des condamnés à mort dans certains états américains, leur permet de mourir…vite ! Alors là bas on continu de tuer rassurez vous ! mais avec un produit qui laisse agoniser atrocement du coup plus des condamnés à mort, mais des suppliciés durant quelques minutes…une vingtaine afin que la mort ne les étouffe. On avale on avale. La liste est non exhaustive comme on dit, sur le nombre d’horreurs qui jonchent la planète. Chez nous, les sdf, les chômeurs qui augmentent augmentent augmentent, les mal logés, les je ne sais quoi, je ne sais qui.. On avale on avale.


Oh bien sûr, bon nombre d’entre nous se lèvent en criant au scandale. Combien de pétition ai-je signé ? Je ne les compte plus. Ce petit nombre de personnes qui se lèvent et qui essaient de faire entendre leur voix y parviennent souvent et puis des choses changent. Est-ce l’essentiel ? Je ne suis pas capable de répondre à cette interrogation mais ce que je suis apte à faire, c’est de constater que nous continuons d’avaler encore et toujours et que, ce n’est pas parce que nous voyons des images difficiles, dures et inacceptables, que les choses bougent, évoluent dans le bon sens. Les horreurs sont et seront toujours là, les drames sont et seront toujours vécus et nous continuerons d’avaler les couleuvres que l’on veut bien nous faire avaler. Ce qui est assez étonnant dans tout cela c’est que, ceux qui nous font avaler ces fameuses couleuvres, en avalent également par des personnages un peu plus haut placés. Nous pouvons remonter la pyramide comme ça et se poser la question ultime : Qui est tout en haut et qui a la couleuvre de qui découlera une autre couleuvre et ainsi de suite jusqu’à la base, jusqu’aux confins du Zimbabwe où le racisme anti-blanc est connu de tous. Et ainsi de suite…. Il faut croire que la couleuvre est bonne à manger, pourtant elle n’est pas mortelle.


De la réflexion nait la sagesse. Je pense que nous avons oublié le sens de ces deux mots et pour les voir renaître, il faudra bannir de notre langage d’autres mots comme : argent (trop cher), pouvoir (trop grand), domination (nous sommes tous maso). O que l’utopie est belle.


L'inceste

le 12/02/2014 15h10

C'est par ici

 

Frederic Surcin, nous passe cette info aussi importante que celles que l'on a publiées sur l'IVG ou l'homophobie, l'inceste et le viol des enfants
C'est "marrant", mais les Christine Boutin, LMPT, Abbé Grosjean, Ludovine et Beatrice de le R ne parlent pas de l'inceste, quand ils parlent des droits de l'enfant. Il est vrai que l'inceste est pratiquée à 100% dans les familles hétéros.
C'est une vidéo où pendant 35 secondes, l'on voit une fillette effectuer des actions de la vie quotidienne: se brosser les dents, jouer, apprendre à nager. Le commentaire présente cette enfant, «toujours à l'écoute des grandes personnes, toujours en quête d'apprendre de nouvelles choses». Et puis son père s'enferme dans sa chambre avec elle, lui assure que «c'est normal, que tout le monde fait ça».
Je vous rappelle le terme « #inceste » n’apparaît même pas dans le Code pénal.

Je sais bien que nous sommes samedi, je sais bien qu'on a pas toujours envie de lire et encore plus de lire l'horreur....
ce sont les dernières lettre d'une petite fille qui n'est pas née au bon endroit, au bon moment, qu'elle n'est pas née ici et maintenant.... Elle fut gazée alors qu'elle allait fêter ses 11 ans..... Ca me rappelle cette si belle chanson de Goldman " Comme toi".... Il y a au fond de moi, comme un sorte de haine qui ne partira sans doute jamais. Contre tous les racistes, contre tous les dieudo, contre tous les fachos, contre tous ceux qui votent ou voteront fn et qui se font blouser. Un peu, mais dans un autre contexte, comme tous ces bons français qui dénonçaient, qui raflaient, qui collaboraient, qui donnaient la vie des enfants aux nazis, oui une haine qui ne partira jamais.
Alors oui, nous sommes samedi, mais il s'agit là d'humanité bafouée, il s'agit là de la mort d'une petite vie, d'une petite fille.
S'il est un devoir que tout bon français devrait avoir, c'est celui de mémoire. Force est de constater que peu, parmi mes compatriotes l'ont. Oh ça ne veut pas dire qu'ils s'en foutent, la plupart des pseudos racistes de notre pays, se mettraient à pleurer en voyant les films, les reportages que j'ai pu voir. il faut être accroché pour regarder un bébé mourir d'une balle en pleine tête dans les bras de sa mère, mais moi je l'ai fait! moi je l'ai vu! Je ne demande pas à ce que l'on regarde ces images, simplement peut être, de lire ces petites lettres écrites d'une petite main.......

Helen Kauffman fait beaucoup pour la mémoire..

d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/marie.htm

dernières lettres de Marie Jelen 10 ans...bientôt 11

Que dire.. Nous connaissons tous le film de Charlie Chaplin, "le dictateur".. nous avons très certainement bien rit de certaines scènes où Hitler était porté à la dérision, où l'on se foutait radicalement de lui... Mais ce discours de fin, l'avons nous bien tous entendu? écouter avec soin? Parfois je doute.. Alors si vous êtes pour la liberté, si vous êtes pour la fraternité, un tant soit peu, si vous êtes pour que vos enfants vivent librent..Ecoutez jusqu'au bout ce discours de fin. C'était en 1940, et c'est plus que jamais à partager. Vraiment. Et qui oserait dire après, qu'il apprécie le pseudo humour de Dieudonné.
C'est du Charlot dans le texte ! Ces mots sont de lui.

 

youtu.be/ML3Ub0Of1Go

on clique svp

Léonarda's family

le 07/01/2014 10h26

Que pourrais je bien vouloir dans cette famille? la fille, le fils, la mère ou le père ou Léonarda elle même? Fut un temps où aveuglé par mon grand coeur de grand con, j'aurais dit "mais qu'on les laisse venir en France bon sang! Savez vous ce qu'est de vivre dans un pays qu'on ne connait pas?" ... et puis le temps passe, et puis on apprend, et puis on s'endurcit.... Et puis on en devient encore plus con. C'est là qu'on entend dire un peu partout " y en a marre des étrangers"  j'en passe et des meilleurs. Bientôt on réentendra cette phrase d'un répertoire comique classique, de Fernand Renaud. "J'aime pas les étrangers, ils viennent manger l'pain des français".... oui mais voilà Je n'en suis toujours pas à dire cela, fort heureusement, mais je voudrais tout de même pousser un petit coup de gueule. Contre qui me demanderez vous? 

tout d'abord, contre les lycéens qui se sont mobilisés il y a quelques temps pour que Léonarda et toute sa famille reviennent en France... Je vous informe qu'aujourd'hui, les dits lycéens sont dans leurs salle de classe et que la Léonarda, ils s'en battent ce que vous pensez, tout comme ils s'en battaient à l'époque, leur seul désir était d'éviter les cours, mis à part quelques illuminés qui se sont éteints depuis.

coup de gueule contre notre président, qui dans un élan de générosité affreusement débile, a signalé que Léonarda pourrait revenir en France, mais seule... à 15 ans, sans sa famille, super!!!  Mais le fait il expres ou cherche t'il des bâtons pour se faire battre?

coup de gueule contre les médias qui bien sûr, tout comme l'"affaire Dieudonné", font monter la mayonnaise là où elle devrait plutôt rater.

et enfin coup de gueule contre the family's Léonarda, elle y compris et là, ça va devenir plus saignant.

Mais qu'est ce que c'est que cette petite conne qui menace un pays entier en faisant un chantage des plus bidons, sur son éventuel suicide si le dernier recours en grâce pour venir en France leur était refusé aujourd'hui.  Je ne sais pas si vous avez vu les images hier de cette famille? Je ne sais pas si vous avez vu l'appartement dans lequel ils sont logés gracieusement et à vie, par l'autorité Kosovar? Je ne sais pas si vous savez que là bas, vivre dans un tel logement, c'est quasiment du luxe. Et voilà que cette nana de 15 berges vient menacer l'institution française de suicide si on ne la laisse pas revenir en France, elle et sa famille?  Mais qu'on lui envoi de la corde en grande quantité, pour qu'ils se flinguent tous!  Je trouve que ça serait une super blague ça. Parce que la vie de cette famille est une blague à elle toute seule. Le père est un grand nerveux qui passe justement ses nerfs, sur l'échine de ses filles, et de la mère tant qu'on y est. La mère est de toute façon pleureuse comme on leur a apprit à l'être, pour bien mendier (ce sont des vérités ça), les autres momes ne mouftent pas et nous avons la Léonarda qui sourire aux lèvres, nargue avec un affront assez balaise tout de même, un pays entier.

"la France c'est mon pays" dit elle à qui veut l'entendre.

" moi pas kosovar moi veut la france moi veut vivre en france moi pas travail au Kosovo" clame le père... parce que tu en avais en France? Pas du tout, puisque tu n'en cherchais même pas. Les aides suffisaient amplement à nourrir ta famille, et la manche aussi.. une grande fille à l'école où parait il, elle se démerdait plutôt pas mal, les autres on ne sais où, la mère à la mendicité et toi au café! C'est sans doute une image, mais elle parle plutôt bien.

Voyez vous, c'est à cause de gens comme cela, qu'aujourd'hui, beaucoup de nos compatriotes, parlent des étrangers comme étant de sales profiteurs, des budgétivores, des moins que rien, alors que des enfoirés comme la family's Léonarda, il n'y en a qu'une minorité, mais ils ont réussi cette prouesse à faire passer tous les autres étrangers comme étant de la même trempe.

Honnêtement, si la justice française accorde cette autorisation tant attendue par ces profiteurs de système, ce qui normalement ne se fera pas, tous les autres recours ayant été refusés, là je vous dis que la France se sera déshonorée. 

Dit comme cela, ça fait un peu nationaliste ne trouvez vous pas?  Et bien que nenni, c'est simplement que j'aime la justice, l'égalité et la fraternité. Cette famille met en branle ces trois principes fondamentaux de notre pays.

ps: Cette famille pourrait revenir en France si elle était réfugiée politique, car au kosovo ce n'est pas gai pour tout le monde, seulement elle ne peut l'être, vu ses conditions de vie et la façon dont on les traite, contrairement à cette famille que moi je connais personnellement, qui elle a toutes les raisons du monde d'être en France.

soutient à une radioweb

le 25/09/2013 09h53

Ce n'est pas une révolte à proprement parlé mais plutôt un soutient à quelque chose que j'aime particulièrement c'est à dire, l'engagement de personnes qui veulent faire vivre quelque chose qui en vale la peine.


Une radioweb c'est bien à condition qu'elle ait de l'audience. sur JFA on y passe du rock, du bon mais c'est un terme généraliste qui englobe bien des formes de rocks et ce, pour le plus grand plaisir des amateurs.


 


il faut la soutenir afin qu'elle ne disparaisse pas. 


 


voici donc le lien.... vous pouvez la mettre sur n'importe quel support numérique et laisser tourner jour et nuit sans même écouter si vous le désirez, juste pour que la courbe d'audience soit au top !


 


JFA CLASSIC ROCK


 


Merci    :)

Je vois un peu partout des invitations à soutenir le bijoutier de Nice. soit! il faut bien comprendre que j'arrive à comprendre son acte délictueux et que même, j'en arrive à le plaindre. Certes celui qui s'est fait dessouder était un jeune connard, condamné 17 fois et que quelque part, il eut été bien qu'il fusse prit en charge dès ses premières condamnations, plutôt que d'être jeté comme ça en pâture dans les geôles de la république, mais ce qui est fait est fait. la preuve de l’inefficacité du système carcéral français n'est plus à démontrer. Alors doit on pour autant absoudre le bijoutier? Je suis même étonné que la fille du borgne le défende, car il n'est même pas français. On sait que la légitime défense ne peut être retenue, il lui a tiré dans le dos alors qu'il s'enfuyait En aucun cas je ne pourrais soutenir la thèse du Talion. Si nous nous faisons justice nous même, mais où irons nous? Que va t'il arriver à notre pays si tout le monde s'arme sans même une quelconque autorisation, comme le bijoutier de Nice. Avons nous envie de devenir les seconds USA? La seconde Tchéchénie? Avons nous envie de vivre les drames que vivent les innocents qui se font flinguer à tour de bras? Car il s'agira bien de ça. Il est impossible de se faire justice soit même, sous peine de vivre le chaos. Alors non, jamais je ne soutiendrais dans son acte, ce bijoutier qui a assassiné ce connard qui s'enfuyait. Vu son âge, j'espère juste qu'il prendra du sursit et si il est incarcéré réellement, il goutera peut être alors, les joies du système pénitentiaire français.


Reste qu'il faudrait trouver des solutions à tout ça. Cela fait des décennies qu'on en parle et pourtant rien ne se fait. Ca pourrait être relativement simple, mais il faudrait des moyens financiers considérables pour ça. entre la mis en place de véritables structures qui puissent accueillir les jeunes délinquants afin de pouvoir bosser avec eux sérieusement, plutôt que de les laisser croupir en taule.. il faudrait construire de nouvelles prisons modernes où l'être humain est considéré comme tel et non pas comme un animal. N'oublions pas que dans les prisons dans la plupart des cas, tout le monde est mélangé et la promiscuité on sait ce que ça donne. Il faudrait former des éducateurs digne de ce nom, pare que j'en connais, pas dans ce domaine, qui n'en ont que le nom et qui sont de véritables cons. il faudrait qu'il y ait un véritable réseau pour l'après incarcération, de façon à ce qu'une formation donné en prison puisse être mise à profit à l'extérieur. Il faudrait que l'on fasse plutôt attention à qui on remet en liberté, mais ça ne dépend pas d'un gouvernement ça, mais d'un JAP. et puis certainement d'autres choses encore..


 

on s'écrit ?

le 14/06/2013 09h10
Un jour qui n’est pas fait comme les autres, on prend un peu de temps, ce temps qui passe si vite et on commence à trier notre vie. Il faut avoir vécu, il faut avoir des souvenirs, des peines mais aussi des sourires et des rires aux éclats. Un jour oui, on trie et on tombe comme ça, sur un papier, sur une photo, puis deux et ainsi de suite. On regarde notre vie qui a défilé, on sent en nous ces souvenirs qui remontent dans notre cœur, dans nos âmes et parfois au bord de nos yeux. On repense à elle, à lui. On repense à tous ces copains, à tous ces moments de classe ou de vacances. Ah les amours de vacances, ceux qui nous font sourire aujourd’hui mais qui on su tant nous faire de mal lorsque tout se terminait au retour. Un jour on prend le papier, le stylo et on écrit….
Aujourd'hui mardi 23 avril, est un grand jour ! La France, notre pays, va rejoindre la liste des pays qui nous ont devancé quant au mariage pour tous. Aujourd'hui, est un jour à graver dans nos mémoires. Pour vous, homosexuels d'où que vous soyez, pour vous les hétéros dont je fais parti et qui se sont battus pour que ce projet de loi arrive à son terme, pour vous les trans qui vivez si mal le regard des autres, entre autre. Oui ce 23 avril 2013 est un grand jour. tous les LGBT de France doivent se réjouir et ce, même si le combat n'est certainement pas fini. Reste les mentalités à changer et ça n'est pas une mince affaire. Oui aujourd'hui, la France peut se réjouir de ses si célèbres "Liberté, Egalité"... je n'ai pas mis " Fraternité" car il reste du chemin pour ça. Ce sont des mentalités ancrées depuis la nuit des temps qu'il faut changer. Nous avons ouvert le chemin en mettant à la tête de ce pays, un homme qui avait dans ses promesses de campagne, le mariage pour tous. Il l'a dit, il l'a fait. Nous comptons sur nos enfants et petits enfants pour faire évoluer les mentalités. Comme dans toutes sociétés qui muent, qui évoluent, il faut du temps, souvent beaucoup de temps. Les homosexuels attendent depuis des années et des années que l'évolution des moeurs fasse qu'ils soient reconnus en tant que tel et surtout qu'ils puissent accéder à l'égalité que toute personne devrait avoir vis à vis d'une autre. La liberté se paie souvent chere. C'est dans les larmes et le sang qui a coulé, que cette loi passe. Comment peut on imaginer qu'une loi sur l'amour puisse faire couler du sang? Il suffit d'écouter les discours des Boutin, Barjot et autres députés de l'ump qui se foutent royalement du mariage pour tous, puisqu'ils n'y ont vu là, qu'une attaque supplémentaire sur le gouvernement. Elle est belle la république représentée par des députés qui ne pensent qu'à leur propre gloire. Mais ils ont perdu, les moralisateurs, l'église, les opportunistes, Oui ils ont perdu. Aujourd'hui, 23 avril la France rejoint le cercle ouvert des pays qui ont donné la liberté de choisir, la liberté d'agir, la liberté d'être comme les autres. Cercle ouvert car d'autres pays vont s'y engouffrer. En Europe la France devient le 9eme pays à ouvrir aux homosexuels le droit au mariage, d'autres le feront. C'est inéluctable. Ces choix de société sont le progrés. Ceux qui resteront à côté se verront mettre au ban de la société. Aujourd'hui la liberté a fait un grand pas.

vous trouverez ci-dessous, une tribune écrite par Noël Mamère, qui fut le premier maire de France, à Bègles, à marier symboliquement deux hommes. Il est important de le rappeler.

"Comme je l'avais ressenti à l'époque de l'épisode de Bègles, le mariage pour tous est d'abord un pas de plus dans la lutte contre l'intolérance. Le mariage pour tous, c'est avant tout le législateur qui fait son travail, qui fait état du droit qui ouvre le champ des libertés. C'est accepter l'autre, et lutter contre l'intolérance. Et ce sera banal dans quelques mois.

Malheureusement, il y a en France des forces de résistance conservatrice qui fonctionnent dans une forme d'essentialisme, qui considèrent la structure familiale traditionnelle comme immuable. C'est refuser de voir la réalité de la famille d'aujourd'hui, qui n'est plus juste un père, une mère et des enfants. Aujourd'hui, un enfant sur deux naît hors mariage. Au nom de quoi, dans un pays démocratique comme le notre, pourrions nous refuser à deux hommes ou deux femmes qui s'aiment de se marier et d'être reconnus publiquement? Au nom de quoi pourrions-nous leur interdire de fonder une famille.

La leçon que j'ai tiré du mariage de Bègles et de ses 4000 lettres d'insultes reçues, ce sont que nombre de personnes s'opposent soit par réaction religieuse, soit pour dissimuler leur homophobie non dite. Cette violence formulée au moment du mariage de Bègles ou du débat sur le mariage pour tous, c'est l'expression de la peur de soi et de la peur de l'autre.

Bien sûr, le mariage ne changera pas les croyances de ceux qui sont incapables de les dépasser. Mais ceux qui restent dans cette croyance ne représentent qu'une minorité de Français, ce ne sont pas eux qui font la société. En Espagne, avant le vote de la loi, 1,5 million de personnes étaient descendus dans les rues. Aujourd'hui, la droite espagnole est revenue au pouvoir et personne n'imagine un retour en arrière.

Lorsque l'on veut se projeter en avant, il faut accepter les outrances, il faut avoir le cuir tanné. Lorsque l'on sait que ce qu'on fait est juste, il faut faire front, rester debout, comme je l'ai fait à Bègles.

Le mariage pour tous, c'est offrir plus de liberté à une partie de la population sans en voler au reste. Aujourd'hui deux personnes de même sexe peuvent se dire... qu'elles ne veulent pas se marier ! Place maintenant à l'avenir, c'est à dire le combat pour la PMA, sortir de l'exception thérapeutique, et le reconnaître pour les couples lesbiens."

Voilà nous avons gagné, ils ont perdu, il faut maintenant que la vie continue pour tous, et que l'on s'attaque à de vrais problèmes ceux du chômage, de l'école, du travail, et à la montée toujours plus puissante du fn. Merci à l'ump qui le fait grimper et qui s'affiche ouvertement avec eux lors de défilés. Merci

Mais merci aussi à François Hollande malgré tout ce que l'on pense de lui, et un grand merci à Christiane Taubira pour avoir défendu avec brio cette loi et pour l'avoir fait passer. Elle m'a rappelé par certains côtés, Simone Veil lorsqu'elle fit passer la loi sur l'avortement.